Parlement jeunesse 2018 : Les jeunes à la conquête de l’économie numérique

Fourniture en énergie électrique, connexion au wifi, construction des centres multimédias sont quelques préoccupations soulevées par les parlementaires juniors.
Parlementjeunesse2018
La deuxième édition du Parlement Jeunesse a donné l’occasion aux 180 parlementaires juniors âgés de 25 à 35 ans et issus de tous les départements du Cameroun d’échanger avec les membres du gouvernement sur le thème : « Economie numérique : formation, développement, accompagnement des jeunes et perspectives d’emploi et d’auto-emploi. L’honorable Gaston Komba, Coordonnateur du Réseau parlementaire Espérance Jeunesse, a indiqué, d’entrée de jeu, dans son propos que les Technologies de l’Information et de la Communication sont une opportunité de brassage qui offre de nombreuses débouchées. Le député a invité les jeunes à oser, à créer à rester optimiste, ce sont selon lui les ferments de la réussite. A sa suite, le représentant de Mme la ministre des Postes et télécommunication a fait savoir que tous les secteurs de l’économie classique sont appelés à migrer vers le numérique. Et de ce fait, il constitue, assure-t-il, une véritable niche d’emplois nouveaux. Et justement, les Tic font parties des secteurs pris en compte par le Plan Triennal Spécial Jeunes (PTS-Jeunes) a souligné le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique dans son discours. L’objectif recherché étant de permettre aux jeunes diplômés ou non d’acquérir un métier, d’aider les jeunes investis dans la débrouillardise à s’organiser, de développer les activités du secteur des Tic pour qu’elles accueillent plus de jeunes et d’amener la plupart des jeunes à s’investir dans le domaine de l’économie numérique au lieu de rester oisifs.

Ouvrant la session d’échanges entre les parlementaires juniors et les membres du gouvernement, le vice-président de l’Assemblée nationale Hilarion Etong relève que le monde est désormais numérique et le Cameroun doit s’y arrimer rapidement. L’une des premières questions posées est celle de l’honorable junior Moussa Babal du Lom et Djerem dans la région de l’est, adressée au ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Moussa Babal constate que les Collectivités Territoriales Décentralisées sont davantage préoccupées par la construction d’hôtels de ville ou encore de marchés que par la construction des Centres multimédias. Répondant à la question, le Minatd rassure que 231 télé-centres communautaires existent à travers le pays. Crées soit à l’initiative des communes à l’instar de celui d’Obala, soit à l’initiative du gouvernement qui par la suite le rétrocède à la commune. Une démarche de construction des télé-centres qui va se poursuivre, promet le Minatd.

Le parlementaire junior Oumarou Abdoulaye de la région de l’Extrême-Nord est préoccupé par l’installation des wifi au sein des universités afin qu’un étudiant ayant reçu un ordinateur portable, dans le cadre de l’opération des 500 mille ordinateurs, puissent l’utiliser de manière optimale. Répondant à la question, le ministre de l’Enseignement supérieur fait savoir que s’agissant du wifi pour tous, la mesure est déjà à l’étude et à terme, les huit universités d’Etat ainsi que l’université inter état Cameroun-Congo en seront pourvu. Le ministre de l’Enseignement supérieur annonce par la même occasion qu’une université numérique nationale est en gestation au Cameroun et que déjà deux universités virtuelles existent depuis six ans à l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique. Le Minesup renseigne, par la suite, qu’au sujet du don d’ordinateurs du Chef de l’Etat, 50 milles ordinateurs arrivent ce jour (09 février 2018) par l’aéroport de Yaoundé pour les étudiants des universités de Bamenda, Buéa, Dschang et Douala. 50 mille autres seront réceptionnés le 11 février prochain.
Parlementjeunesse2018Z
Au terme de cette session d’échanges, douze propositions de résolutions ont été adoptées par 177 contre 3 abstentions. Les parlementaires juniors souhaitent une meilleure structuration et un meilleur encadrement pédagogique, financier, matériel et administratif de l’enseignement de l’informatique dans les établissements scolaires, une réelle implication des Collectivités territoriales Décentralisées dans la promotion, sur le plan local, de l’économie numérique et de l’accès des jeunes aux TIC à travers la construction des centres multimédias. Les parlementaires juniors souhaitent également la création des centres de formation aux petits métiers de l’économie numérique dans les dix régions du pays, la mise en place des politiques et stratégies dynamiques et opérationnelles visant à protéger la jeunesse des risques et dérives ainsi que la préservation de la spécificité de nos valeurs sociales et culturelles.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2