Fête Nationale 2018 : une commémoration marquée par un contexte particulier

En plus des échéances électorales à venir, la conjoncture économique difficile et les poches d’insécurité fixent le contexte de la célébration de la 46ème édition de la Fête Nationale

Cameroun

La préoccupation majeure actuelle reste et demeure la « préservation du vivre ensemble harmonieux », gage de la construction d’une nation exemplaire, unie, forte et prospère. Cette volonté commune est malheureusement entravée de nos jours par un certain nombre de maux, à l’instar des menaces à la paix, à l’unité et à la cohésion sociale aggravées par les attaques et les meurtres des forces de l’ordre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest qui tendent à délayer les efforts consentis par le Gouvernement, en vue de la préservation du vivre ensemble harmonieux, et à hypothéquer l’engagement commun pour un Cameroun émergent, prospère et uni dans sa diversité à l’horizon 2035.
Dans cette perspective, la 46ème édition de la Fête Nationale va se dérouler dans un contexte particulier marqué par l’entrée en fonction du Conseil Constitutionnel et l’avancée significative du processus de décentralisation avec la récente création de tout un département ministériel en charge de la décentralisation et du développement local, consécutif au réaménagement du Gouvernement du 02 Mars 2018. Le Chef de l’Etat l’annonçait déjà lors de son discours à la nation, le 31 décembre 2017 :
« Les consultations que j’ai menées, mais aussi les multiples avis et suggestions que j’ai recueillis, m’ont conforté dans l’idée que nos concitoyens souhaitent participer davantage à la gestion de leurs affaires, notamment au niveau local. Je crois fermement à cet égard, que l’accélération de notre processus de décentralisation va permettre de renforcer le développement de nos régions. J’ai dans cette optique, prescrit la mise en œuvre des mesures nécessaires pour concrétiser rapidement cette réforme majeure. Dans le même ordre d’idées, le parachèvement de la mise en place des institutions prévues par la Constitution, permettra de consolider l’Etat de droit et ouvrira une nouvelle page de notre processus démocratique ».

Au plan économique
En dépit d’une conjoncture internationale particulièrement difficile, le Cameroun fait preuve de résilience. A cet effet, dans la solidarité, la synergie des compétences, la cohésion gouvernementale doit s’atteler à l’atteinte de l’émergence économique du Cameroun en 2035. Pour cela, il est question de mener à terme les projets structurants engagés au cours du septennat qui s’achève et de projeter avec optimisme de nouveaux projets structurants. Cette synergie a pour finalité, l’amélioration des conditions de vie des Camerounais. La mise en œuvre harmonieuse du Plan d’Urgence Triennal permettra de booster la croissance grâce à la finalisation des grands chantiers industriels. Pour ce qui est de la jeunesse, le Président de la République a attiré son attention sur l’éventualité d’un monde plus rigoureux et moins ouvert à l’avenir. C’est ainsi que dans son adresse à la jeunesse du 10 Février 2018, il les exhorte à plus d’efforts au travail afin que « nous soyons à l’abri de la tentation du mirage de l’émigration clandestine ». D’ailleurs à ce propos, Le Plan « Triennal Spécial Jeunes » prescrit par ce dernier en vue de faciliter et d’accélérer l’insertion socio-économique de cette frange de la population a atteint aujourd’hui sa vitesse de croisière avec l’inscription plus de 500 000 jeunes à l’Observatoire National de la Jeunesse et le recensement de 473 303 emplois jeunes. Leur accompagnement par les Conseillers en insertion est une option majeure de succès des initiatives communes de promotion de l’insertion économique des jeunes.

Au plan social
La poursuite de l’intensification de la Campagne Nationale d’Education Civique et d’Intégration Nationale (CNECIN) sur l’ensemble du territoire national est à relever. La dynamisation des Equipes Mobiles d’Animation Populaire Urbaine et Rurale (EMAPUR) ainsi que celle du corps des jeunes volontaires « Médiateurs Communautaires » permet d’assurer sous l’impulsion des Comités d’Education Civique et d’Intégration Nationale et aux cotés des Clubs d’Education Civique et d’Intégration Nationale, une implication optimale de toutes les catégories de la population dans la lutte contre l’incivisme.
Dans un tout autre registre, l’on ne saurait occulter les mesures d’accompagnement mises sur pied par les pouvoirs publics afin de permettre aux multiples déplacés et réfugiés de rejoindre leurs terres. La mise en œuvre du Programme National de Volontariat (PNV) donne aujourd’hui un élan particulier au renforcement de la cohésion sociale et du don de soi avec conséquemment une amélioration du sentiment d’appartenir à la même nation. Cette option va permettre de consolider chez les camerounais, une citoyenneté certaine.

Au plan sportif
Au-delà des lauriers engrangés lors des CAN masculine au Gabon en 2017 et féminine abritée récemment par le Cameroun en 2016, il est plus que nécessaire et urgent de focaliser l’attention sur l’année 2018, décisive dans la préparation de la CAN masculine 2019 et des effets induits que va générer ce grand évènement sportif.

Au plan diplomatique
La satisfaction d’une coopération de plus en plus affirmée des Etats et des structures internationales en vue d’une synergie renforcée contre les attaques terroristes dont les fruits se font ressentir par leur capacité de nuisance considérablement réduite de nos jours et pour l’encadrement de l’important flux des migrants en Afrique et en Europe. Dans le même ordre d’idées, on peut noter la volonté manifeste des pays de la zone CEMAC de promouvoir la libre circulation et le libre-échange.

Au plan politique
Les échéances électorales à venir de 2018 (municipales, sénatoriales, législatives et présidentielles) permettront au peuple camerounais d’exprimer son élan patriotique par le choix des hommes et femmes devant conduire sa destinée et par la même occasion avoir des conséquences positives dans la problématique de la gestion des collectivités locales.
Dans ce contexte empreint de mesures concrètes visant à asseoir une vision unique de développement dans l’œuvre de construction nationale, d’une volonté de plus en plus affirmée de poursuivre sereinement la marche inexorable vers l’émergence, la 46ème édition de la Fête Nationale va s’articuler autour d’activités civiles qui seront organisées et mises en œuvre sur l’étendue du territoire. Ces activités devront mettre un accent particulier sur les valeurs que véhiculent notre unité et notre « vivre- ensemble harmonieux » légendaire. Il s’agit spécifiquement de la paix, de la tolérance, de la solidarité, du respect d’autrui et de la chose publique, du patriotisme, du loyalisme, du travail et de l’intérêt général.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2