Migrants de retour : Des appuis pour leur réinsertion socio-économique

Les dons ont été remis le 08 juin 2018 par l’Organisation Internationale pour les Migrations-Cameroun à des jeunes migrants camerounais

Minjec don migrants0bon

Des machines à coudre, des cuisinières, des pulvérisateurs, des fauteuils de bureau ou encore des casques pour salon de coiffure, voilà quelques clichés des appuis remis à ces jeunes camerounais. Revenus au pays après avoir vécu l’enfer de l’exode en Lybie ou en Algérie, ces jeunes ont bénéficié de l’aide de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) - Cameroun, en partenariat avec le Gouvernement camerounais et l’Union Européenne.

Cette distribution de matériel s’inscrit dans le cadre de l’Initiative Fonds Fiduciaire Union Européenne (IFFUE) – OIM pour la Protection et la Réintégration des Migrants au Cameroun. Cette initiative a pour but de soutenir le Cameroun dans l’amélioration de la réintégration des migrants de retour et dans le renforcement de ses structures et capacités en termes de gestion de la réintégration de manière digne et durable. Le Chef de Mission de l’OIM / Cameroun, le Dr. Seybou Boubacar, précise que « cette aide concerne uniquement les migrants qui ont volontairement décidé de revenir au pays ».

Dans la présentation des activités de sa structure, le Chef de Mission explique que lors des retours des migrants, ils font généralement face à des personnes en difficulté, tant physiquement que psychologiquement. Les cas de maladie et de grossesse sont criards. Tous sont pris en charge et accompagnés. C’est dans ce dernier volet que le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique entre en jeu, avec notamment les Conseillers en insertion. Ceux-ci sont chargés d’aider les migrants à monter des business plans viables et durables. Il faut noter que le Minjec, à travers le Programme d’Aide au Retour et à l’Insertion des Jeunes de la Diaspora (Pari-Jedi), dispose déjà de filières d’insertion socio-économique et maitrise le contexte dans lequel ces jeunes doivent évoluer.

Minjec don migrants1bon

Selon l’OIM, 198 migrants revenus dans le cadre du projet IFFUE-OIM ont déjà été réintégrés et 729 sont en cours de financements. Les migrants ciblés par le projet sont ceux retournés d’Afrique et d’Europe bénéficiant d’une aide à la réintégration et les communautés d’origine sensibilisés sur la migration irrégulière. Le ministre Mounouna Foutsou loue la synergie d’action entre le ministère de la Jeunesse et de l’Education civique et l’Organisation Internationale pour les Migrations. Le Minjec voit en ces camerounais qui ont réussi le pari de l’entreprenariat, « des futurs pairs éducateurs pour leurs frères qui nourrissent l’ambition de se lancer dans des aventures incertaines ». Aux récipiendaires des appuis, Mounouna Foutsou demande de se « donner à fond dans leur nouvelle activité et de sensibiliser leurs frères sur les opportunités d’affaires ici au pays pour qu’ils n’aillent pas souffrir le martyr à l’extérieur, voire perdre leur vie ».

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2