Plan Triennal « Spécial-Jeunes » : les actions imminentes

A la suite de l’annonce de la reconduction du budget de ce Plan et au  sortir de la session spéciale de pré-validation de la sélection des projets des jeunes bénéficiaires du Plan Triennal "Spécial Jeunes", des actions imminentes sont envisagées.

Minjec Cmr Ascnpd

La session spéciale de pré-validation de la sélection des projets des jeunes bénéficiaires du Plan Triennal "Spécial Jeunes" (PTS) tenue le 09 juin 2020, par visioconférence, a permis de faire un état des lieux de l’avancement de l’implémentation dudit Plan. Les prochaines semaines s’annoncent riches et denses en activités. Le responsable du pool des experts en insertion socio-économique, André Marie Afouba, prévoit des descentes sur le terrain dans les 10 régions du pays. Il s’agit d’aller sur les sites qui ont été identifiés afin d’examiner si l’ensemble des conditions administratives, techniques et autres sont réunies pour que chaque village pionnier entre en fonctionnement (Est-ce que l’espace en question a été réellement cédé ?,  y a-t-il un certificat d’abandon des droits ?, y a-t-il un découpage par parcelles ?, cet espace comporte-t-il des voies de communication ?, etc.). Cet exercice va permettre d’évaluer les aménagements nécessaires à effectuer, étant entendu qu’un village pionnier est un espace donné dans un village pour insérer des jeunes.

José Kun IV, responsable de l’accompagnement, du suivi et du contentieux au Programme d’Appui à la Jeunesse Rurale et Urbaine (Pajer) indique qu’à l’intérieur du village pionnier, il est avantage question d’installer des jeunes qui mènent des activités complémentaires. Le slogan derrière la conception du village pionnier étant : « Ensemble, on est plus fort ». Auparavant, la forme d’organisation du Village pionnier sera maturée pendant la phase d’incubation, renseigne André Marie Afouba. De même qu’il indique que ces villages seront mis en place en fonction des cycles de production.

Réamorce
Dans le processus de mise en place des villages pionniers, du financement des porteurs de projets, un accent particulier est accordé à la formation morale, civique et entrepreneuriale (Reamorce) des jeunes. Ces formations seront organisées par sessions. Chaque cohorte bénéficiera d’un dosage en fonction du programme. Il est prévu 10 séances de 2 heures structurées autour des échanges thématiques mettant en exergue les valeurs et les contre-valeurs.

Halidou Sadjo, point focal Reamorce à l’Agence du Service Civique National de Participation au développement, indique que 5 séances d’échange en entrepreneuriat compléteront cette formation. L’ambition poursuivie par le Reamorce est de contribuer à former un entrepreneur citoyen et patriote. Il n’est pas inutile de rappeler que des activités d’intégration à l’instar des activités d’intérêt général seront organisées. De même que les visites guidées et des interventions d’experts et des personnes ressources.
Les jeunes attendues dans les sections de Reamorce sont ceux inscrits dans ONJ et qui sont prêts à lancer leurs projets dans les 360 arrondissements. Cependant, des jeunes qui sont en train de finaliser leurs projets seront également admis.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2