33eme édition de la Journée Internationale des Volontaires : c’est parti pour dix jours d’activités.

Du 26 novembre au 05 décembre 2018, des activités d’information, de formation et de sensibilisation seront organisées dans les dix régions du pays.

 

« Les volontaires pour bâtir des communautés résilientes » c’est le thème choisi pour cette 33eme édition de la Journée Internationale des Volontaires dont les activités ont été lancées ce 26 novembre 2018 à la Fondation Soloman Tandeng Muna à Yaoundé.

Lors de la cérémonie qui s’est déroulée en présence des représentants des organisations internationales telles que France Volontaires, Simon Wadjiri, représentant du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a donné le feu pour le début des activités de sensibilisation, d’information et de formation à organiser sur l’ensemble du territoire national dans le but de magnifier l’action des volontaires dans les communautés.

La première activité était cet atelier de restitution des Travaux de Gaborone sur la plateforme de mise en réseau du volontariat continental, organisé du 02 au 08 septembre 2018 au Botswana. « Le but de cet atelier de restitution est d’avoir un moment de partage, de mutualisation des idées et des propositions sur la question du volontariat pour en faire des acquis à capitaliser » a laissé entendre Simon Wadjiri dans son mot introductif.

La cérémonie de lancement était alors ponctuée par deux communications, d’abord, celle de Nadège Christelle Djonko, diplomate et représentante des jeunes du Botswana puis, Tokambou Nteme Didier, coordonnateur national du Programme National de Volontariat. De la première communication, il ressort que les Travaux de Gaborone ont permis de relever quelques avantages du volontariat pour les organisations sociales et entreprises, de faire des propositions pour l’amélioration de la pratique du volontariat au Cameroun et donner quelques recommandations. « Précisément, six recommandations ont été formulées. Il s’agit de l’accès des personnes du secteur informel et du monde rural au Programme National de Volontariat, la connectivité des personnes vivant avec un handicap, l’amélioration de la participation des organisations après le forum, un meilleur accès aux soins de santé » a expliqué Nadège Christelle Djonko, représentante des jeunes du Botswana.

En ce qui concerne la restitution de la consultation des responsables des programmes nationaux et régionaux du volontariat, il ressort de l’exposé du Coordonnateur national du PNV, que les échanges à Gaborone visaient à favoriser une compréhension commune des politiques du volontariat. Elles ont permis de revisiter les notions de volontariat, définir les activités à développer telles que la création d’une plateforme numérique de cartographie du volontariat servant de voie d’accès unique au volontariat en Afrique. Selon Tokambou Nteme Didier, des perspectives nationales de consolidation de la plateforme de mise en réseau du volontariat continental. « Il s’agit entre autres, de l’accélération de la vulgarisation de la stratégie nationale du volontariat, de l’opérationnalisation de l’instance nationale et des instances locales de la Plavolacam, l’opérationnalisation du plaidoyer juridique et enfin le développement d’une plateforme numérique » a indiqué le Coordonnateur national du Pnv.

Il faut noter qu’au moment où se déroule la cérémonie de lancement de la décade du volontariat, une activité de sensibilisation se déroulait dans la ville de Bogo région de l’Extrême-Nord dans le cadre de cette 33eme célébration. Ces activités vont se poursuivre jusqu’au 05 décembre prochain.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2