Allocution du président du Cnjc lors du lancement du PTS-Jeunes

Allocution du président du Cnjc lors du lancement du PTS-Jeunes

Your Excellency the Prime Minister, Head of Government of the Republic of Cameroon and Chairperson of this launching ceremony,
Your Excellences Ministers of States, Ministers, Minister Delegates and Secretaries of State,
Your Excellences Heads of Diplomatic Missions to Cameroon, and representatives of international organizations accredited in our country,
The Governor of the Center region,
The Senior Divisional Officer of the Mfoundi Division,
Divisional Officers,
The Government Delegate at the Yaounde Urban Council
Senators and Members of Paliament,
Mayors, Traditional and Religious leaders,
The regional Presidents of the Cameroon National Youth Council,
Dear youth leaders and youth workers,
Ladies and Gentlemen in your respective ranks,
Fellow youths,
Ladies and Gentlemen,
It is an immense pleasure and great honor to take the floor on a day like this which will certainly go down into the annals of the history of our great nation; the day in which we gather to set in motion the Special Youth Triennial Plan.
Before I get into the subject matter, please permit me to avail myself of this unique platform offered to me by the youth to on their behalf extend our wishes of Peace, health and Success to the H.E. President Paul Biya and the Entire government, and great will be our pleasure to get to do so to him in person, and we believe today speaks of even better things to come for the youth of this great nation.

Excellence M. Le Premier Ministre Chef du Gouvernement,
Excellence Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Membres du corps diplomatique,
Je ne dirai jamais assez quel immense honneur et quelle grande responsabilité m’échoient de m’adresser à l'ensemble du gouvernement du Cameroun au nom de la jeunesse qui par ma voix, exprime sa sincère gratitude au Président de la République S.E.M. Paul Biya et à l'ensemble du gouvernement pour tous les efforts déployés pour assurer sa prise en charge effective, en particulier à travers le Plan Triennal Spécial Jeunes annoncé l'année dernière par le Président de la République le 10 février 2016, à la veille de la célébration du cinquantenaire de la fête de la jeunesse.
Je signale ici qu'au lendemain de cette annonce monumentale, les jeunes de tous les dix régions de notre nation, sous l’impulsion du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun sont sortis massivement effectuer diverses marches de remerciement pour exprimer leur gratitude au Chef de l’Etat.
Une fois encore aujourd'hui, je prie tous les jeunes leaders, représentants des jeunes et promoteurs de la jeunesse Camerounaise ici rassemblés de se lever et qu’ensemble nous acclamons le Chef de l’Etat en guise de reconnaissance pour ce Plan Triennal Spécial Jeunes.

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers jeunes,
Aujourd'hui, nous nous réunissons pour lancer ce Plan Triennal Spécial Jeunes, un Plan que nous attendions impatiemment. Les semaines et les mois qui ont suivi l’annonce de ce Plan, ont vu naitre chez les jeunes un grand enthousiasme accompagné de questionnements multiples et, il faut le reconnaitre, des doutes ont dicté les débats.
Aujourd'hui nous nous rassemblons pour assister au lancement de ce Plan, avec grand espoir que, ayant été conçu pour les jeunes, il sera le Plan par excellence pour l’amélioration des conditions de vie des jeunes et nous offrira donc les opportunités dont nous avons besoin pour prendre notre destin en main et tracer un parcours pour nous-mêmes, nos communautés et notre nation. Nous voulons donc qu’il soit véritablement un Plan pour les jeunes et un Plan par les jeunes.
Les défis auxquels nous les jeunes faisons face sont nombreux. Ces défis vont du chômage aux pandémies, en passant par le découragement qui, et malheureusement, conduit à des comportements déviants que sont entre autres, l'abus de drogues, de l’alcool, la délinquance, l’incivisme, la violence. Toutes ces déviances menacent cette jeunesse que je définirai comme la force vitale de nos communautés, et par là même, la stabilité et le progrès de notre pays.
En ce qui concerne la lutte contre le chômage, notre espoir, et même plus que cet espoir, notre profonde conviction est que ce Plan Triennal va porter prioritairement sur le financement des jeunes et non pas en premier lieu sur celui des programmes qui les encadrent. Ce qui l’éloignerait ainsi de l'objectif même pour lequel il a été conçu.
En fait, de notre point de vue, le Plan Triennal « Spécial Jeunes » représente une opportunité pour laquelle l’histoire n’aurait pas tort de nous tenir responsables si jamais nous venions à la louper. Nous ne pouvons pas nous permettre d'échouer. C’est pourquoi nous les jeunes nous devons être en plus des cibles de ce Plan, des acteurs déterminants, des partenaires directs dans l'élaboration et la mise en œuvre de chaque détail de cette grande initiative. Nous voulons être plus impliqués et engagés. NOUS SOMMES PRÊTS !
Comme nous aimons à le dire : NON POUR LES JEUNES SANS LES JEUNES ! NOTHING FOR THE YOUTH WITHOUT THE YOUTH !

Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,
Chers jeunes,
Il est donc utile de réfléchir à la façon d'obtenir davantage d'adhésion des jeunes pour garantir l’efficacité et la pérennité de ce Plan. Nous nous engageons à porter partout et pour tous les jeunes, ses ambitions et ses opportunités.
Cette adhésion implique également une meilleure organisation du tissu associatif des jeunes. Il ne fait aucun doute qu'avec une meilleure organisation de nos associations où les jeunes peuvent volontairement offrir leurs énergies, leur savoir-faire, leur temps, nos communautés et notre nation tireront de plus grands avantages de ce que les jeunes ont à offrir d'une part, et les jeunes seront en mesure de mieux tirer avantage de ce grand Plan pour eux-mêmes et leurs communautés d’autre part.
Le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, qui a pour statut d'être la plate-forme de concertation, de consultation, d'expression de toutes les associations et mouvements de jeunesse au Cameroun, et dont j’ai eu le privilège de dirige durant les trois dernières années, doit être mieux structuré et organisé, et j'en appelle à cet effet solennellement au Gouvernement. Il faut des dispositions légales et juridiques qui définiront les opérations et amélioreront le fonctionnement du Conseil National de la Jeunesse.
Il est également important de noter la pertinence de l'étape finale de la création du Conseil National de la Jeunesse qui se traduit par la mise en place des réseaux thématiques. Cette étape est impérative pour une meilleure organisation du tissu associatif jeune au Cameroun et pour la performance optimale du Conseil Nationale de la Jeunesse, et celle de la multitude d'associations de jeunes qui travaillent dur chaque jour pour améliorer la vie de nos citoyens et celle de nos communautés.

Your Excellency the Prime Minister, Head of Government,
Your Excellences Members of Government,
Your Excellences Members of the diplomatic corps,
Dear youth leaders and youth workers,
Ladies and Gentlemen,
On this day when we put into action this great initiative, I will like to revisit the events that have marked our nation in the past few years and months.
The threat of violent extremism and civil unrest have tested and continue to test the very fundamental tissues of our common destiny and which if not dealt with decisively undermine the potency of the special youth Plan to impact on the youth and consequently on our communities and nation as a whole.
I will like to particularly salute the efforts of the Head of State President Paul Biya, the entire government and particularly the armed forces who have drawn up an iron curtain and barred the way to Boko Haram and the forces of terrorism.
I will like to salute the resilience of the youth in the affected areas especially those displaced by the barbaric acts of violence and who have risen high above their affliction as a beacon of hope for themselves and for their communities, and the nation as a whole. We watched with great comfort as some displaced youths returned to school at the start of the second term with smiles on their faces receiving much needed assistance from the government to whom we say once again all our gratitude.
However in other parts of our nation, we have watched an ascendance of social unrest due to a deep sense of disenfranchisement by an important part of our nation, and fueled by acts of violence and inhumane behavior. In the North West and South West regions of Cameroon schools have been closed, an entire academic year threatened, and the education of hundreds of thousands of young Cameroonians compromised.
We have watched business burnt and closed down and the livelihoods of families jeopardized. This is unacceptable. Violence on anyone is violence on everyone! Injustice anywhere on our national territory is injustice everywhere, and the youth through my voice vehemently condemn all acts of violence; violence perpetrated on civilian population by the forces of law and order, a population they are under oath to serve and protect; violence by citizens especially the youth folk who have the duty to abide by the laws that rule and govern every society
We join our voices to that of the Head of State who has called for frank dialogue in a spirit of inclusion, restrain, and mutual respect; recognizing the rights of our fellow youths to peacefully and in respect of the principles of social responsibility make known their requests. There is no doubt that the Special Youth Plan is at risk if it leaves out any of our youth especially those who are most vulnerable and who feel disenfranchised. We cannot afford that. We hope to see youth engaged in the discussions and dialogues prescribed by the Head of State to ensure an all-encompassing, all-inclusive debate which we hope will result to permanent solutions for the advancement of our peoples and nation, and so that this youth Plan may also make a difference in the lives of all young Cameroonian.

Excellence Mr le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Distingués invités,
Chers Jeunes,
Mesdames et Messieurs,
Avant de terminer mon propos, je vais encore une fois attirer notre attention à tous sur la nécessité de créer des instances pour l'engagement direct entre les jeunes et le gouvernement. Ce sera un long chemin pour obtenir l'adhésion des jeunes aux initiatives gouvernementales. La création d'une plateforme qui permettra l'engagement direct entre les jeunes et les dirigeants de notre nation à tous les niveaux ne garantira pas seulement une synergie parfaite entre l'action gouvernementale d'un côté et les jeunes de l'autre, mais garantira également une appropriation et une mise en œuvre harmonieuses de la politique gouvernementale surtout par les jeunes, ce qui parait comme un impératif pour la réalisation de nos aspirations communes.
Dans un pays où environ soixante-dix pour cent de la population est qualifié de jeunes, nous rêvons de voir la création d’un poste de conseiller spécial du Chef de l'Etat en matière de jeunesse en plus du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique. Si nous sommes tous d'accord avec la définition que Son Excellence Monsieur Paul Biya, Président de la République, donne de la jeunesse Camerounaise, je cite «... le fer de lance de la nation, la richesse la plus précieuse de notre nation ...», alors nous devrions tous la traiter comme telle et lui donner vraiment la valeur qu'elle mérite. Ce que fait déjà le Plan Triennal « Spécial Jeunes » au lancement duquel, nous sommes tous présents aujourd’hui et pour lequel je demande à tous les jeunes présents ici aujourd’hui à reproduire une grande salve d’applaudissements pour son Très Illustre Prescripteur
Je puis vous assurer que la jeunesse camerounaise est prête à relever le défi de notre développement. La preuve est qu’elle le fait déjà à l’instar de Arthur Zang, Alain Ntef, Emmanuel Sani, Eugene Ngalim, X Maleya, Charlotte Dipanda, Richard Kings, Nos Valeureuse Lionne qui font la fierté de la jeunesse Camerounaise, nos jeunes soldats, les jeunes dans nos villages dans l’arrière-pays aux quel on ne pense pas souvent assez, et la liste est inexhaustible, et puisque l'appel a été lancé, l'enrôlement sera massif parce que nous sommes prêts à relever le défi.

Excellence Mr le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,
Une fois de plus, acceptez notre profonde gratitude pour ce Plan ambitieux en faveur des jeunes et veuillez transmettre au Chef de l’Etat, notre déférente appréciation pour sa prescription.
Que Dieu bénisse la jeunesse du Cameroun,
Que Dieu bénisse la République du Cameroun et son illustre chef S.E.M. Paul Biya
Je vous remercie de votre très aimable attention.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

yafeVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2