Le rôle des organisations de jeunesse et du CNJC dans sa mise en œuvre du PTS-Jeunes

Le rôle des organisations de jeunesse et du CNJC dans sa mise en œuvre du PTS
Par Jean Marc AFESI MBAFOR, Président CNJC


Excellences, Mesdames et Messieurs,
Honorables invités,
C’est pour moi un immense honneur, doublé d’émotions que de prendre la parole ici devant vous : Emotions dues à la qualité de l’auditoire, émotions dues aux enjeux que soulève la thématique pour l’avenir de la jeunesse de notre pays, émotions dues au degré de confiance que le Ministère de la Jeunesse et de l’Education civique met en ma modeste intelligence.
Notre communication dont l’objectif opérationnel n’est autre qu’intégrer les contributions des jeunes à la mise en œuvre réussie du PTS-Jeunes au delà de leur statut de bénéficiaires, aura deux articulations, qui nous permettrons de répondre aux préoccupations ci-après à savoir :
- quelles sont les dispositions favorables à la contribution des jeunes à la mise en œuvre du PTS-Jeunes ?
- pour chacun des projets/programmes du PTS-Jeunes et pour chacune de leurs principales articulations, quels peuvent être les apports des jeunes pour leurs implémentations ?

Mesdames et Messieurs,
Chers participants
Permettez-moi tout abord de rappeler en cette circonstance solennelle en quelle que lignes la notion et le contexte d’intervention du PTS-Jeunes.
En effet, convaincu que le développement de notre pays ne peut passer que par sa jeunesse d’une part, conscient aussi que cette jeunesse ne bénéficie pas assez des facilités d’accès à l’emploi et par ricochet à son épanouissement pour booster sa pleine participation au développement d’autre part, le Président de la République son excellence Monsieur Paul BIYA Chef de l’Etat, lors du Conseil Ministériel qu’il a présidé le 15 Octobre 2015, à la faveur du décret N°2015/434 du 02 octobre 2015 portant réaménagement du Gouvernement. A l’issu de ces assises, il est apparu nécessaire de passer en revue les actions du MINJEC pour s’accommoder les initiatives qui rentrent dans le développement de la politique gouvernementale en matière de jeunesse, d’éducation civique et d’intégration nationale. Aussi, elles ont permis de ressortir les axes, les stratégies et les initiatives susceptibles de mieux impulser ces actions à travers notamment leur intensification dans le sens d’assurer une plus grande participation des jeunes au développement. D’où la naissance du Plan Triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes). Celui-ci est un vaste programme qui vise la facilitation et l’accélération du processus d’insertion économique des jeunes à travers la mobilisation, l’orientation, la formation et l’insertion par l’emploi et le financement des projets.

QUELLES SONT LES DISPOSITIONS FAVORABLES A LA CONTRIBUTION DES JEUNES A LA MISE EN ŒUVRE DU PTS-JEUNES ?

Mesdames et Messieurs,
Chers participants
La mise en œuvre du PTS-JEUNES implique plusieurs acteurs et institutions publiques, parapubliques et d’autres partenaires au développement parmi lesquels : le MINJEC, d’autres départements ministériels et organismes gouvernementaux et non gouvernementaux dont les actions sont dirigées en faveur des jeunes. La jeunesse, principale bénéficiaire du Programme, devient de ce fait un acteur indispensable dans l’opérationnalisation de ce plan.

COMMENT DONC OPTIMISER LA CONTRIBUTION DES JEUNES DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PTS-JEUNES?
L’optimisation de la contribution des jeunes doit se ressentir tant au niveau gouvernemental que celui de la participation des jeunes:
Au niveau gouvernemental, particulièrement au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, une bactérie des mesures a été prise à savoir :
 la mise sur pieds de l’observatoire national de la jeunesse (ONJ) ;

 la création du Fond National d’Insertion des Jeunes (FONIJ) ;
 le programme d’appui à la jeunesse rurale et urbaine (PAJER-U) ;
 l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement (ASCNPD) ;
 les Centres Multifonctionnels de Promotion des Jeunes(CMPJ) ;
 le Centre National de Production et de Diffusion de la Documentation Jeunesse (CNPDDJ) ;
 le Centre National d’Education Populaire et Civique (CINEPCI).
Outre ces dispositifs d’intervention en faveur des jeunes, le Gouvernement a également mis sur pied le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC). Structure fédérative des associations et mouvements de jeunesse dont le but est de porter auprès des pouvoirs publics, les aspirations et les préoccupations de cette catégorie sociale. A cet effet, les jeunes du Cameroun par ma modeste voix suggèrent que l’ONJ soit déconcentrée au niveau des représentations Nationale, Régionales, Départementales et Communales du CNJC afin de maximiser l’inscription des jeunes devant bénéficier des retombées du PTS-JEUNES.
Au niveau de la participation des jeunes, simplement nous attendons que, les jeunes soient préparés. Préparation qui passe par une formation civique et professionnelle et qualifiante qui permettra aux jeunes de faciliter l’implémentation et la capitalisation des acquis. Globalement, quatre critères sont nécessaires entre autres :
 le regroupement des jeunes en associations ;
 l’enregistrement à l’Observatoire National de la Jeunesse ;
 la formation civique ;
 la formation professionnelle ;
 le financement des projets des jeunes et leur accompagnement effectif à l’emploi et à l’auto emploi.
Ainsi la participation des jeunes dans la mise en œuvre du PTS-JEUNES sera optimale.

A LA QUESTION DE SAVOIR LES PRINCIPAUX APPORTS DES JEUNES DANS LES DIFFERENTES ARTICULATIONS DES PROJETS ET PROGRAMMES DU PTS-JEUNES, NOUS APPORTERONS DES SOLUTIONS EN FONCTION DES DIFFERENTS PROJETS.
Rappelons à toute fin utile que tous les projets du MINJEC sont inscrits dans deux grands programmes à savoir :
 Le Programme d’Education Civique et d’Intégration National qui comporte : le PEPCIN et le PNV
 Le Programme d’Insertion Socio-économique des Jeunes constitué de l’ONJ, du PAJER-U/PIFMAS, du FONIJ et du Projet de Construction et d’Equipement des Infrastructures.
Chaque projet comporte trois principales phases: la préparation, l’exécution et l’évaluation
Dans le cas des projets ci-dessus mentionnés, le CNJC et toutes les organisations de jeunesse regroupées en réseaux thématique au sein du CNJC, doivent pour la mise en œuvre de ces projets inciter une adhésion massive des jeunes, ceci à travers particulièrement l’inscription à l’observatoire national de la jeunesse.
A la phase opérationnelle il sera question d’assurer un accompagnement et un suivi de proximité des jeunes appelés et volontaires de l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement ainsi que dans leur processus d’insertion à travers la maturation des projets et une synergie d’actions.
Dans le cadre de l’opérationnalisation de l’ONJ, le CNJC mène des campagnes de sensibilisations des jeunes d’associations et mouvements de jeunesses afin de les orienter vers l’Observatoire Nationale de la Jeunesse.
Par ailleurs la mise sur pied du FONIJ permet aux jeunes de bénéficier des financements pour l’auto emploi ou l’entrepreneuriat dans les filières porteuses de croissance. A cet effet, le CNJC s’est engagé à accompagner les jeunes à l’entrepreneuriat à travers son programme intitulé, CNJC/SOCIAL Program qui vise l’insertion et la réinsertion professionnelle de 2 000 jeunes à travers des formations qualifiantes, l’orientation et l’auto-emploi à l’horizon 2020 dans les métiers liés à la gestion, l’industrie, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les sciences environnementales. A cet effet, nous voyons une possibilité d’une franche collaboration avec l’ONJ et le PAJER-U.
En outre, Nous suggérons la mise sur pied d’une plate-forme de concertation dans le cadre de la sélection et du financement des projets des jeunes entre le CNJC et le FONIJ.
Quant à la formation civique le CNJC, s’attelle à sensibiliser ses pairs sur tout l’étendudu territoire national à la citoyenneté, à l’intégration nationale et aux activités de volontariat. Ceci à travers des campagnes de sensibilisation, des séminaires ateliers et des causeries éducatives notamment via sa Caravane Nationale de Réarmement Morale lancée en Aout 2016. Pour ce faire, il est nécessaire d’envisager une véritable collaboration entre l’Agence du Service Civique National de Participation au Développement et le Conseil National de la Jeunesse du Cameroun.
Mesdames et messieurs ;
Chers participants,
Les travaux en ateliers sur les thématiques pertinentes, permettront j’en suis convaincu, de parvenir à une vision commune, relative aux meilleures stratégies à mettre en place en vue d’atteindre les objectifs qui nous sont assignés vis-à-vis de la jeunesse. Comme l’a indiqué le président de la République Paul Biya dans son discours à la jeunesse le 10 février 2008, il est question de guider la jeunesse et je le cite : « dans ses choix, la préparer à une bonne insertion dans la vie professionnelle, à la protéger contre les dérives éventuelles et à renforcer sa formation morale et civique ». Fin de citation.

Conclusion
Le Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique joue un rôle indéniable dans la mise en œuvre du PTS-JEUNES à travers toutes les stratégies et actions énoncées plus haut dans le cadre de ses attributions. Il convient tout de même de reconnaître que plusieurs autres éléments devraient être pris en compte en amont et en aval. D’abord l’implication du CNJC et des organisations et mouvements de jeunesse dans le cadre de l’implémentation et de l’opérationnalisation de ce plan.
Enfin il serait nécessaire de promouvoir une véritable médiatisation et une communication azimut autour de ce concept, afin de le vulgariser et permettre à tous les jeunes Camerounais de s’en approprier.
Je vous remercie pour votre aimable attention.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

M. MOUNOUNA FOUTSOU Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique,

accorde une audience ce mercredi 28 septembre 2022 dans la salle de conference du MINJEC,

à l'organisation Mandela Washington Fellows Cameroon Association (MFCA)

Young African Leaders Initiatives (YALI).

      Minjec logo F2020 2

Conseils Municipaux Jeunes

Vidéos

Duke Of EdinburghVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2