L’honorable Louis Henri Ngantcha chez le Minjec

Le président du Réseau des parlementaires Diaspora-Coopération décentralisée et transfrontalière (Rep-Cod) est venu échanger avec le Minjec sur les actions du gouvernement en faveur de la diaspora.

Minjec Audience REP Cop

L’honorable Louis Henri Ngantcha va tout d’abord décliner les objectif du Réseau des parlementaires Diaspora-Coopération décentralisée et transfrontalière : « nous avons créé ce réseau afin d’accompagner le gouvernement à mieux comprendre sa diaspora d’une part et d’autre part à aider cette diaspora qui ne connait plus les réalités du pays à se réapproprier ». Accompagné des membres dudit réseau, le président de Rep-Cop va faire remarquer que la diaspora camerounaise est essentiellement constituée de jeunes. Et puisque le ministère de la jeunesse œuvre pour le retour de la diaspora, il a semblé judicieux de s’enquérir de la manière par laquelle le Minjec s’y prend.

Tout en rassurant que le Minjec va dynamiser ce réseau de manière à apporter des réponses à notre diaspora, le ministre Mounouna Foutsou indique que c’est pour répondre aux attentes de cette diaspora que le Projet d’Aide au Retour et à l’Insertion des Jeunes de la Diapora (Pari-Jedi) a été créé et opérationnalisé. Ce projet encourage la diaspora à revenir investir au pays en lui garantissant un environnement propice à travers deux actions précises : accompagner les jeunes de retour dans leur projet d’insertion socio-économique et sensibiliser les camerounais au pays à ne pas se lancer dans l’aventure mais plutôt d’aller en Europe de manière légale. De plus, la plateforme de l’Observatoire national de la Jeunesse du Cameroun présente toutes les opportunités gouvernementales portées par les diverses administrations.

Le second point abordé est celui de la communication sur les opportunités gouvernementales. Sur cette question, le Minjec rassure que la communication sur les offres gouvernementales est menée. Prenant pour exemple les Centres Multifonctionnels de Promotions des Jeunes qui ne sont pas aussi fréquentés par les jeunes. Cet exemple permet de constater que de nombreux jeunes n’ont pas le bon réflexe de collecter l’information. C’est-à-dire aller vers la bonne source. Ce qui, dit le Minjec, donne l’impression de manque de communication. Cependant, de plus en plus, on rencontre des jeunes plus consciencieux qui commencent à prendre ses responsabilités vis-à-vis du pays.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

Duke Of EdinburghVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2