Visite de travail du Minjec dans l’Adamaoua : le suivi des bénéficiaires du Pts-jeunes assuré.

Du matériel roulant a été remis aux personnels des services déconcentrés du Minjec en vue de poursuivre le suivi et l’accompagnement des bénéficiaires du Pts-jeunes.

Minjec Village Galdi Adamaoua

Vaincre les obstacles liés à la mobilité des personnels de terrain chargés de l’accompagnement des jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial-jeunes. C’est l’objectif recherché par la remise aux services déconcentrés du Minjec de la région de l’Adamaoua, des motos. Les délégations d’arrondissement et même les Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (Cmpj) en sont les récipiendaires. Ces engins vont permettre aux encadreurs de jeunesse, de se déporter sur les sites de développement des projets des jeunes, quelques soient les circonstances, quel que soit la distance.

Au total, ce sont quelques 55 projets de jeunes à suivre dans cette région. Leur réalisation devrait aboutir à la création de plus de 165 emplois directs. Le coût global de leur financement est de 200 millions de Fcfa.

Lors de la cérémonie de remise des appuis aux bénéficiaires du Pts-Jeunes, Abdoul Karim Nassourou, le Directeur de la Promotion Economique des Jeunes au Minjec, a fait savoir qu’au lancement du programme en 2017, trois jeunes porteurs de projets de l’Adamaoua ont bénéficié d’un appui de plus de quinze millions de Fcfa. Il en est résulté la création de neuf emplois directs sans compter les emplois indirects.

Par la suite, une autorisation du Comité de suivi du Pts-jeune a permis le financement 1 141 projets de la première cuvée à hauteur d’un milliard et demi de Fcfa. Dans cette lancée, le maire de la commune de Nyambaka sollicite la création des champs expérimentaux pour allier théorie et pratique dans les secteurs de la production animale et aquacole. Une des réussites de ces multiples appuis du gouvernement est un jeune investi dans l’industrie d’habillement.

Dans son allocution de circonstance, le Minjec a invité les jeunes de fréquenter les Cmpj, qui sont des lieux d’information par excellence, afin de bénéficier des opportunités existantes. Pour ceux des jeunes en attente des financements, le ministre Mounouna Foutsou leur a demandé d’explorer les autres structures publiques et privées offrant des facilités d’insertion socio-économiques similaires à celles d’un Pts-Jeunes.

Partager cet article !

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Vidéos

Duke Of EdinburghVolontariatActionPatriotismeVolontariat fahpatriotisme fah

Audio

Spot Inscription destiné aux autoritésCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux jeunesCelcom - Minjec

Spot inscription destiné aux partenairesCelcom - Minjec

Photos

ministre1 audience iai
installation ig enfance joyeuse
emf  minister2